La SASU est-elle faite pour vous ?

La SASU désigne une Société par actions simplifiée à associé unique. Il s’agit en réalité d’une SAS unipersonnelle. C’est une forme de société qui a fait son entrée en droit des sociétés en 1999. Elle a connu d’incroyables bouleversements depuis la loi de modernisation de l’économie en 2008. L’objectif étant de simplifier considérablement l’usage. La SASU est devenue un statut très attractif pour les startups et les entrepreneurs. Ils ont désormais cette possibilité d’exercer tout seul leur activité sous ce type de société.

A la découverte de la SASU

La SASU est un type de société dont le régime juridique est assez souple. Plusieurs SARL ont d’ailleurs préféré se transformer en SAS. Ces deux statuts de société étant réversibles. La SASU a une personnalité morale et est considérée comme étant une société à part entière. C’est une société d’actions constituée par un seul associé. Elle intéresse un nombre incroyable d’entrepreneurs compte tenu de sa souplesse et de son régime de sécurité sociale des indépendants. L’associé unique est le chef d’entreprise. Ce dernier peut nommer un directeur général et directeur adjoint pour la gérance de la société. Les associés peuvent décider par la suite de révoquer le président sous certaines conditions prévues par les statuts.

Le capital social dans une SASU

Le montant du capital social est un avantage considérable de la SASU. Il n’est plus nécessaire d’engranger une forte somme pour créer une SASU. Ce capital social qui désigne en réalité les fonds financiers, les biens ainsi que les savoir-faire voire les connaissances qui concourent à la création d’une SASU. Ce capital minimum exigé est désormais d’un euro. Il n’existe plus un maximum assez contraint pour démarrer sous le régime de la SASU. Ce capital social peut être soit fixe ou soit variable. Il est dit fixe lorsqu’il est fixé dans les statuts et entièrement libéré lors de la création de la société. Ce montant ne peut être modifié qu’au cours d’une modification statutaire. Une telle décision est prise au cours de l’assemblée générale extraordinaire. Par contre le capital variable permet d’inclure au niveau des statuts les différentes clauses plafond et plancher pour assurer la modification ultérieure du capital initial. La modification des statuts devient ainsi obsolète dans ce cas.

Avantages et inconvénients de la SASU

La SASU se caractérise par une réelle liberté de rédaction des statuts. Les associés ne sont pas soumis au RSI qu’il soit président ou directeur général. Ils sont considérés comme étant des assimilés-salariés. Ils font leurs cotisations sociales sous le régime général. Une couverture sociale est beaucoup plus avantageuse surtout pour les indemnités journalières.Les dividendes dans le cas d’une SASU sont aussi exonérés de RSI. Les formalités de création sont désormais simplifiées. Elles sont beaucoup moins lourdes que dans pour les SNC, les SARL, les SA et les EURL. Il est permis qu’une SASU puisse s’associer sans une limitation à une autre. En dehors des avantages considérables, il faut relever quelques inconvénients non négligeables. La gestion collégiale avec des co-gérants possédant des pouvoirs égaux est interdite dans la SASU. Le président doit être distingué du directeur général. L’associé unique ne peut faire un appel à l’épargne publique. La création d’une SASU devient aussi couteuse en raison de l’exigence de la rédaction des statuts par écrit et par les soins d’un professionnel du droit.